26/02/2016  Assemblée générale du 24 février 2016

Les Jeunes Libéraux-Radicaux Vaudois (JLRV) réunis en assemblée générale le mercredi 24 février 2016 à Villeneuve ont élu le nouveau comité pour l’année 2016-2017. Celui-ci connaît un renouvellement important, puisqu’après quatre années à la tête des JLRV, Oriane Engel a passé le flambeau de la présidence à Loïc Hautier. De plus, cinq nouveaux membres ont été élus.

Au cours d’une soirée pleine d’émotions, les JLRV ont connu un renouvellement sans précédent de leur comité directeur. En effet, après quatre années d’une présidence exceptionnelle, Oriane Engel a choisi de voguer vers de nouveaux horizons. L’ensemble des membres présents ont exprimé leur profonde gratitude pour son travail ; grâce à elle, les JLRV n’ont jamais été aussi forts et nombreux qu’aujourd’hui. Vice-président pendant deux ans, Loïc Hautier, âgé de 21 ans et habitant d’Etoy, accède à la présidence des JLRV. La vice-présidence revient à Ludovic Bliesener, d’Essertines-sur-Yverdon, membre du comité depuis une année. Michel Aebi prend la succession de Jonathan Kuntzmann, figure emblématique du comité pendant trois ans, en tant que trésorier. Quant au poste de secrétaire, celui-ci est attribué à Anthony Marzolini.

Le comité directeur compte également sur la participation de Denise Gemesio et Alexander Omuku, brillamment réélus, et souhaite la bienvenue à Dimitri Allaz, Maxime Stern et Marc-Antoine Siegwart. Ils succèdent à Jérémy Berthet, Matthieu Delacrétaz et Victor Braune qui n’ont pas souhaité briguer un nouveau mandat. Le nouveau comité tient à les remercier chaleureusement pour leur engagement en faveur des JLRV.

Le nouveau comité souhaite également témoigner sa reconnaissance et ses plus vifs remerciements à Oriane Engel ainsi qu’à Jonathan Kuntzmann qui demeureront des figures centrales des JLRV. Leur travail et leur ferveur ont façonné ce parti et ont participé à en faire la force libérale de notre canton. Le nouveau comité entend poursuivre ce travail. Ainsi, il continuera à se dresser contre l’étatisme et le paternalisme qui gangrènent la politique vaudoise comme fédérale.

Cet article a été publié dans Actualité, Communiqués de presse, Presse.

Laisser un commentaire